Archives de Catégorie: jardin

Nara

Jardin Isuien

Jardin Isuien

Aujourd’hui, visite de l’ancienne capitale impériale. Oui, oui, encore avant Kyoto ! Cette ville est à l’instar des précédentes, l’archétype de la ville japonaise, dualité modernité-tradition, avec des cigales qui vous percent les tympans en ville, des temples, des jardins, bref, on va repasser tout ça.

Pavillon du Phoenix

Pavillon du Phoenix

Tout d’abord, le pavillon du phoenix (Temple Byodoin), baptisé ainsi à cause de sa forme symétrique évoquant vu du dessus l’oiseau légendaire… Le musée du temple est peu convaincant je trouve, exception faite de la salle des bodhisattvas, les 52 disciples de bouddha, jouant de leurs instruments de musique sur un nuage…

Dégustation de thé

Dégustation de thé

Ensuite, surprise de la journée, pas des kimonos cette fois-ci, mais Tadashi, amateur de thé, nous emmène chez un maître de dégustation de thé, issu d’une lignée reconnue dans le milieu. Je n’ai pas retenu son nom, il faudra que je pense à demander à Tadashi demain. Son enseigne propose évidemment la vente de thé et chocolats de dégustation, mais à l’étage un musée personnel, avec les lettres des samouraïs recommandant le thé de sa famille, l’histoire du thé au Japon, et étage encore au-dessus, la salle de dégustation proprement dite. Nous avons droit à une démontration et une dégustation de thé froid (personne n’a aimé, ça m’a évoqué du jus d’artichaut glacé) puis de thé chaud (bien mieux).

Jardin Isuien

Jardin Isuien

Ensuite, nous allons voir le jardin d’Isuien. Ses tons pastels me laissent bouche bée. Ok, on a l’impression de revoir toujours les mêmes…Mais franchement on ne s’en lasse pas.

Jardin Isuien

Jardin Isuien

Chacun est étudié à sa façon, toujours élaboré avec un but précis, derrière chaque détail se cache une étude approfondie à côté de laquelle on passe, ignare que nous sommes. Ne serait-ce que les pierres déterminant le chemin sont étudiées pour faire un pas pour chaque pierre, rapprochées pour suivre le chemin en habit traditionnel, les arbres plantés pour abriter du soleil au matin, les postes qui offrent une vue imprenable à un moment précis de la journée… Il faut des années pour être capable d’apprécier à sa juste valeur un tel bijou. Les japonais peuvent être fier de ce patrimoine.

Pagode sur 5 étages, Nara

Pagode sur 5 étages, Nara

Enfin, nous concluons par une ballade dans les environs du temple Todai-ji (évidemment, nous l’avons visité aussi).

Statue de Bouddha, temple Todai-ji

Statue de Bouddha, temple Todai-ji

Rien de moins que la plus grande construction au monde en bois.

Contient une statue du bouddha en or et cuivre, colossale, pas loin des 20 mètres…18 m’apprend wikipédia !

Dans la salle se trouvent d’autres statues de bronze quant à elles, mais tout aussi impressionnantes.

Les petites anecdotes du jour : dans cette salle, un des piliers monumentaux est troué en sa base, et celui qui passe par le trou aura le bonheur. Ce coquin de Tadashi et sa silhouette fine se faufilent avec difficulté. Je suis plus épais, plus ventripotent, plus large d’épaule que la diagonale de la crevasse (forme rectangulaire), fin de l’histoire :'(

Marion câline un cerf

Marion câline un cerf

Autre point amusant : le quartier est habité par des faons, cerfs et biches.

Les petits sont difficiles à approcher, les parents sont nettement moins farouches et aiment grave qu’on les gratte derrière les cornes ^^

Publicités

2 Commentaires

Classé dans japon, jardin, Nara

Shinjuku, à la croisée des blogs

Photo de groupe au parc

Photo de groupe au parc

Depuis le temps qu’on se le disait ! La journée d’hier fut le théâtre d’émouvantes retrouvailles avec le sto :)

Ce dernier habitant près du célèbre quartier des affaires, nous avons décidé de le mettre à contribution en tant que guide. Accompagné de Guillaume, son collocataire, nous nous sommes dirigés en premier lieu vers le jardin, shinjuku-gyoen garden. Immense, très vert. Il possède une portion dédiée au jardin français. Nous avons des fleurs, et pas eux :D

vue du parc

vue du parc

En revanche les japonais ont des lacs, du coup des ponts typiques, des tortues assez imposantes, des carpes qui me font plus penser à des bébés baleines qu’à des poissons de lacs, et des corbeaux voraces et malicieux de la taille d’une très grosse mouette qui aurait fait un bain de mazout.

Parc à Shinjuku

Parc à Shinjuku

On se paume un peu dans les rues de Shinjuku, prenant un bain de foule peu rafraîchissant. C’est pour l’instant le point noir de nos excursions : la chaleur. Couplé à l’humidité, ça fait un combo redoutable. Le pire est que tous les magasins, les métros mettent la climatisation à fond, il y a un écart d’au moins 10 degré entre l’intérieur et l’extérieur…Et ça ne doit pas aider à la supporter mieux.

Nous finissons par nous acheter des bentos dans un konbini, pas cher en effet vu le coût de la vie sur Tokyo, mais pas bon marché non plus je trouve pour notre coût de vie. En outre c’est le bordel pour trouver où manger, parce que ça ne se fait pas de manger dans la rue sur le trottoir, les bancs se trouvent surtout dans les parcs, et l’entrée et payante, et puis il faut trouver des poubelles pour jeter les emballages plastiques, une autre poubelle pour les bouteilles, une autre poubelle pour les emballages cartons, et encore une autre pour les restes du repas. Bref quand on se promène c’est pas pratique du tout !

Essai au baseball

Essai au baseball

Histoire de se dépenser un peu après le repas nous nous livrons à l’activité des jeunes au japon. Au jeux vidéos, David me met la fessée sur un jeu de tambour, Marion n’arrive pas à relever le niveau :P

Par contre elle se révèle hyper efficace sur les purikura : on prend des photos en groupe, sur des fonds ridicules et on les décore avec des éléments graphiques encore plus ridicules !

Ensuite, nous nous adonnons à leur sport favori : le base ball. Sur la partie la plus lente (des balles à 70 km/h) je parviens à en toucher 6 ou 7 sur une vingtaine (ou bien était-ce une trentaine?). Sur le couloir à côté, le japonais gringalet mais fashion fait quasiment un carton plein avec des balles à 125 km/h…

Repas au soir

Repas au soir

L’après-midi tirant sur le début de soirée, on mange un morceau rapidement avant de se diriger vers le karaoke. Pas de chanson française, mais on trouve quelques titres connus en anglais.

Choix des chansons au karaoke

Choix des chansons au karaoke

C’est sympa comme expérience, chanter dans de petites chambres privées. Au final, une bonne journée, ponctuée par le plaisir de retrouver une bonne tête connue…ça roxxe !

2 Commentaires

Classé dans baseball, japon, jardin, karaoke, purikura, shinjuku

Sankeien garden

Le matin, lever tôt pour aller visiter les environs de Tokyo. Nous jetons notre dévolu sur Yokohama, qui possède à la fois un beau jardin et le fameux quartier de chinatown.

Dodo dans le métro

Dodo dans le métro

Pendant le trajet, nous nous livrons malgré nous au sport national : la sieste du métro. En effet, l’air frais, les sièges confortables, le trajet somme tout long… Seuls les courageux armés de leurs téléphones portables qu’ils pianontent frénétiquement n’y résistent pas…

A la sortie du métro, et donc de la climatisation, l’air chaud vainc ma raison, je me précipite sur un distributeur et prend la bouteille qui m’a l’air la plus rafraichissante.

Le thé froid... C'est pas bon

Le thé froid... C'est pas bon

Mal m’en prend, parce qu’entre nous soit dit : le thé vert infusé glacé, c’est vraiment dégueulasse…un arrière goût horrible, quoique rafraîchissant. Bref, je rouspète mais vide la bouteille.

Jardin Sankeien

Jardin Sankeien

On arrive enfin au jardin, après quelques minutes de bus. Je me suis décidé à demander au chauffeur, qui m’a aimablement signalé l’arrêt qui nous en approchait le plus. Une fois dans la rue et pas terriblement sûrs de notre chemin, un vieil homme nous indique la direction d’un sourire amical sans que nous lui ayons rien demandé. Une prévenance ancrée dans leur être, c’est phénoménal.

Bon l’entrée est payante comme la plupart des beaux jardins au japon, mais ça en vaut la peine, car le panorama est vraiment magnifique. Les cigales, le ciel bleu azur, comment croire que Tokyo et ses 35 millions d’habitants sont à peine à une heure de train ?

Notre première vue du jardin

Notre première vue du jardin

Presque immédiatement, un homme d’une soixantaine d’année à l’anglais plus que convenable nous propose de nous servir de guide à titre gratuit. En effet, une fois par semaine, il propose aux étranger de leur faire partager sa passion pour ce jardin qui a survécu aux bombes de la seconde guerre mondiale.

Maison sur pilotis

Maison sur pilotis

Un havre de paix créé par la famille Hara. LE fondateur, Hara Sankei, a délaissé le jardin un moment pour consacrer sa fortune à la reconstruction de Yokohama, moins chanceuse que le jardin face aux dégâts causés par les bombes en 1945. Sans entrer dans les détails, on retient que la plupart des bâtiments du jardins ont été déplacé depuis Kyoto ici, sont classés monuments nationaux et ont pratiquement tous soufflés leur 350 bougies, voire plus de 4 siècles pour le plus vieux d’entre eux. Le plus beau dans l’histoire est que l’ancienne maison de Sankei est aujourd’hui le lieu de cérémonies de mariages traditionnels.

Quelle vue !

Quelle vue !

Tout est étudié, jusqu’à l’orientation d’un petit pont construit par Sankei pour admirer la lune lorsqu’il se promène avec sa femme. Dommage qu’il fasse jour du coup, on a loupé un beau spectacle. Notre guide nous assure qu’il faudrait revenir en septembre, lorsque les feuillages offrent des dégradés de rouges orangés.

Bambouseraie

Bambouseraie

On marche pendant plus de deux heures, notre guide ne tarit pas, et continue de nous conter l’histoire de tout ce qui nous entoure, depuis les 3 grands qui ont voulu dominer le japon, débouchant sur l’ère d’Edo, jusqu’aux styles de construction incarnés par les bâtisses entièrement faites de bois, de papier et d’écorce qui nous entourent. D’ailleurs, les toits en écorce doivent être refaits tous les 30 ans !

Maison sur pilotis

Maison sur pilotis

Les chemins sont la plupart du temps constitués de pierres. Bref, la chaleur a beau être accablante, on ne se lasse pas d’admirer le paysage…Jusqu’à ce que nos estomacs nous rappellent à l’ordre. Il est de 15h passées et nous n’avons rien avalé depuis le petit déjeuner. Une dame âgée qui nous a accompagné tout le long avec notre guide nous propose de nous raccompagner, la suite au prochain épisode…

Lac du jardin Sankeien

Lac du jardin Sankeien

Tortues

Tortues

2 Commentaires

Classé dans japon, jardin, Yokohama

Visite de Kamakura

Dans le métro

Dans le métro

Le matin, nous nous levons assez tôt pour profiter de la journée, et puis notre japan rail pass activé nous permet de circuler librement sur toutes les lignes du JR. Nous voilà donc parti pour visiter le sanctuaire Hachiman-gu, et pousser pourquoi pas jusque la plage. Et accessoirement, on se familiarise avec les transports en commun japonais. C’est climatisé, il fait frais, du coup la chaleur quand on en sort est révoltante. On marche un petit moment avant d’arriver en vue du sanctuaire, la vue vaut le coup d’oeil:

Tori à Kamakura

Tori à Kamakura

En vue du Sanctuaire

En vue du Sanctuaire

Prières

Prières

Ici, on a beau être en plein centre-ville, tout est verdoyant. L’humidité ambiante y participe clairement, mais je ne vois pas non plus d’embouteillage. La populace est calme, elle attend pour traverser la rue…Et la plupart se dirigent endimanché vers le sanctuaire pour prier. Les japonais jettent des pièces avant de prier. Soit la prière est matérialisée en un mot écrit sur papier puis attaché sur un mur, soit dans de petites boites, soit mentalement dans le sanctuaire avec un petit rituel amusant, conclus par 2 claquement de mains. Par respect, je ne les prends pas en photo pendant leur prière.

Marche au sanctuaire

Marche au sanctuaire

En revanche respect ou non, guidés par l’instinc du otaku pervers qui sommeille en nous, Wilhem et moi sommes bien décidés à prendre en photo les uniformes qui nous ont fait tant fantasmer, plus jeunes ! Du coup j’avoue mon péché :

Lycéennes

Lycéennes

Ok dans les mangas elles ont des formes plus avantageuses, mais l’idée de la jupe courte y est ;-)

Du coup pour calmer nos ardeurs un petit plouf dans le pacifique :

Plage Kamakura

Plage Kamakura

Au passage je précise que si la température de l’eau fait baver, l’état général de la plage nettement moins. Détritus, algues vaseuses… C’est très dommage, décevant, rien à voir avec l’eau bleue des mangas. Bon ok, dans ces derniers, c’est souvent à Okinawa, à approfondir donc !

Poster un commentaire

Classé dans japon, jardin, Kamakura