Ballade autour du Mont Fuji

Panorama depuis le lac

Panorama depuis le lac

En deux mots : pas terrible. Tout d’abord le trajet, horriblement long. plus de 2 heures à l’aller et presque 3 au retour à cause des bouchons. Nous avons eu l’impression avec Wilhem de faire les touristes industriels. On monte au sommet du mont Kachi-Kachi pour prendre les photos du Mon Fuji en Téléphérique et poum on redescend aussi sec sous la pluie, on file sur le lac pour avoir une vue différente du Mon Fuji, le bateau fait un ptit tour, pis on rentre…

Panorama depuis le lac

Panorama depuis le lac

Ha oui, j’oubliais la précision, sinon c’est moins marrant pour vous : j’ai parlé de pluie, vous imaginez bien qu’il n’y a pas de pluie sans nuages ;) et les nuages, ça gâche un peu la vue du Mont Fuji…Bref on l’a pas vu. Tout juste entre-aperçu parfois sur le chemin du retour dans le bus, mais aucune photo valable à partager.

Le lapin démonte le raton-laveur, Vengeance !

Le lapin démonte le raton-laveur, Vengeance !

Bon, après ce petit coup de gueule, je remets ma casquette d’optimiste pour vous narrer les quelques bons moments de la journée. L’histoire du Mont Kachi Kachi est marrante. En fait tout au long de l’ascension on peut voir des statues d’un lapin et d’un raton laveur, trop mignonnes les statues. Mais le conte qui va avec relève plus du happy tree friends… « Un couple de retraités avait recueilli un brave lièvre et le nourrissaient avec amour. Un jour, un raton-laveur se pointe, et mange la ration du lièvre. Le grand-père, furieux, l’attache au plafond par une corde pour le punir. La grand-mère, trop gentille, et sitôt son mari le dos tourné, détache l’animal. Ce dernier a la vengeance amère, et pour jouer en mauvais tour au vieil homme, tue celle qui vient de le délivrer et fait une soupe dans laquelle il plonge la grand-mère, de laquelle il prend l’apparence (dans la légende japonaise le raton-laveur possède en effet cette faculté). Lorsque le vieil homme rentre, il boit la soupe, et le raton-laveur, reprenant sa forme, lui fait savoir qu’il vient de déguster sa défunte épouse. Le lièvre décide alors de s’occuper du raton laveur et le pourchasse, lui faisant subir des mauvais tours, plus vilains les uns que les autres, enflammant le bois que le raton porte sur le dos avec des silex. Au final le lièvre fait un radeau, le raton veut le copier, mais fait un radeau en terre glaise et non en bois comme le lièvre, et finit noyé, son radeau détruit par les flots impétueux de la rivière. »

Ballade sur le lac

Ballade sur le lac

Du coup partout dans les locaux, téléphériques, etc, on trouve des statues du lièvre et du raton-laveur aux moments phares du conte. Les toilettes des filles ont la statue du raton-laveur suspendu au plafond, ligoté.

Au sommet, face au mont Fuji, une armature métallique en forme de coeur supporte un cloche. Lorsqu’un couple vient la sonner en faisant un voeu, la légende veut que celui-ci se réalise. Les japonaises célibataires viennent aussi y souhaiter la venue prochaine de leur Roméo. Bref, un romantisme à la japonaise je suppose ^^

Enfin l’onsen était sympa. En extérieur, de surcroit, c’est donc toujours agréable. l’eau était bien chaude, bref. Mais il me tarde d’en visiter un vraiment naturel, bien qu’il paraisse que ce soit encore plus chaud !

Onsen

Onsen

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

2 réponses à “Ballade autour du Mont Fuji

  1. ben

    Sympa les contes japonnais :P

  2. waeselynck

    bonjour à tous les trois
    je vous aime
    jacques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s